FormationEbolaDans le cadre des mesures à prendre en prévention de l’épidémie de l’infection à virus EBOLA, la Direction des Laboratoires du Sénégal a organisé un atelier de formation sur la question le jeudi 17 Juillet 2014 à l’UFR Santé de Thiès. Cet atelier de formation/recyclage du personnel des laboratoires d’un jour, a regroupé tous les laboratoires des régions du SUD (CHR, CS, EPS, CMG), en présence de quelques agents de SAMU National. Plusieurs thèmes ont été abordés, animés par de riches discussions des participants sur différentes questions.

 

 

FormationEbola2

    1.Déroulement des activités

9h30 : la Séance a été ouverte par le Directeur des Laboratoires Pr Iyane SOW, par un mot de bienvenue et une explication brève du but de la rencontre dont les principales cibles sont les régions du sud se situant à la frontière de la Guinée.

9h45 : Démarrage des exposés sous la présidence du Pr Madièye GUEYE : le premier exposé a été présenté par le Pr Bernard qui définit l’infection comme une zoonose virale hémorragique hautement contagieuse et grave, qui peut être transmise par des contacts étroits avec les liquides biologiques ou corporels et avec des organes. Plusieurs points ont été soulevés notamment :

  •  l’épidémiologie (origine du virus, étude du virus (famille, vitalité, infectivité à 20°C, destructivité à 60°C, étude des cas notifiés),
  • le cycle zoonotique (avec les chauves souris porteurs sains),
  • les facteurs déterminants (saison sèche avec la mise bas des chauves souris, le contact avec les animaux, le manque d’hygiène, l’absence de biosécurité…),
  • les signes cliniques (les formes cliniques, l’évolution),
  • Para clinique (analyse à faire devant un cas)
  • la conduite à tenir devant un cas suspect (définition du cas suspect donné au Sénégal en mars 2014)
  • Diagnostic différentiel (ne pas confondre les maladies bactériennes, parasitaires, virales, et les maladies non infectieuses: hémopathies, envenimation).
  • Prophylaxie : formation, prévention, control (organisation de la riposte si un seul cas présumé pour répondre au seuil d’alerte).

11h15 : s’en est suivi, après une pause, l’exposé du Dr Lamine DIA de la Direction des Laboratoires sur l’agent viral et ses caractères, les prélèvements à réaliser, le conditionnement (triple emballage et le Diagnostic au laboratoire. Il a surtout mis l’accent sur :

  • La classification (ordre, famille, genre, espèce)
  • Le Diagnostic virologique : prélèvement de sang avec tube sec et tube avec EDTA, manipulation avec précaution, envoi à un laboratoire de haute sécurité
  • Transport : le triple emballage et le respect du remplissage des toutes les informations sur les patients
  • Mesures de confinement des laboratoires

FormationEbola3

12h15 : Mr BA, Ingénieur du génie Sanitaire au SNH, a présenté son exposé sur les équipements de protection individuels pour le personnel travaillant sur des cas suspects. Il a expliqué les différentes étapes pour porter et enlever des vêtements de protection et les désinfecter. Il a enfin recommandé de toujours afficher le protocole devant le vestiaire et d’avoir une autre personne pour le controle. A la fin de l’exposé, une séance de démonstration a été faite.

14h 45 : Dr Rokhaya Diagne de la Direction des Laboratoires a fait une présentation sur les mesures d’hygiène et de biosécurité au laboratoire (prévention des risques microbiologiques), un module déjà dispensé par la Direction des Laboratoires. Sur ce, elle a parlé de :

  •  La classification des agents pathogènes biologiques (groupe 1 à 4 selon leur niveau de confinement)
  • Des locaux (norme de construction)
  • L’accès des laboratoires qui doit être sécurisé
  • L’agencement des palliasses
  • Les Bonnes pratiques de manipulations (hygiène, désinfection, nettoyage…)
  • La gestion des déchets (le tri)
  • Les Consignes de sécurité (prévention des AES, précautions universelles)

A la fin de son exposé, une démonstration sur le triple emballage a été faite.

16h00 Fin des exposés

FormationEbola4

    2.Clôture

Quelques recommandations ont été faites par les différents formateurs qui ont insisté sur le virus hautement pathogène, la mode de transmission (précaution sur le prélèvement et l’emballage), le respect des règles de biosécurité… Et enfin au Directeur des Laboratoires de remercier les participants pour leur vive participation et surtout insister pour qu’ils ne prennent pas l’engagement de faire le diagnostic mais d’envoyer seulement les prélèvements à des laboratoires hautement sécurisés (Institut Pasteur de Dakar), sous la responsabilité des Médecins-Chefs de Districts.