ReunionRNL1Le Jeudi 20 Février 2015, s’est tenue à l’UFR Santé de Thiès, une réunion de coordination du RNL, portant sur la collecte des données de laboratoire et la surveillance des résistances bactériennes au Sénégal.

Ont pris part à cette réunion, des représentants de structures hospitalières, de laboratoires privés et d’EPS-1 des différentes régions du Sénégal, de même que les responsables du PRONALIN, du PNT, de la Fondation Mérieux et de l’ONG PATH.

L’objectif de cette rencontre était d’échanger sur la réorganisation et l’engagement de tous les acteurs pour l’assiduité de la notification des données et la mise en place de la surveillance des résistances bactériennes en routine.

Après le mot de bienvenue du Directeur des Laboratoires et la présentation des participants, différentes communications ont été faites à l’assemblée, sur :

 

  •        La collecte des données de laboratoires : rappel sur les maladies prioritaires sous surveillance et celles à potentiel épidémiques, circuit de la collecte, obstacles de la collecte (absence de notification, problèmes de promptitude et de complétude, irrégularité dans la notification des données …)

En perspectives, il a été retenu les points suivants :

-  Organisation de la collecte à l’échelle régionale par les responsables des laboratoires régionaux et hôpitaux régionaux. Les données seront envoyées à l’adresse suivante : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

-          Le nouveau gestionnaire de données de la Direction procédera à des rappels hebdomadaires au niveau des points focaux régionaux de la DL.

-          Utilisation du logiciel DHIS pour alléger la notification

    •            La présentation du Projet DHIS2, nouvelle perspective d’outils de collecte, résultant d’une collaboration entre la Direction des Laboratoires, la Fondation Mérieux et PATH. L’objectif est de renforcer la qualité de la surveillance épidémiologique au Sénégal, grâce à l’exploitation des données transmises par les laboratoires. Une séance de démonstration sur l’utilisation du logiciel a été faite. A la fin de l’exposé les questions des participants s’articulaient surtout autour de la protection des données par rapport à ce logiciel. Des assurances ont été données à ce propos par les orateurs.
    •           Les Résultats de l’enquête de l’état des lieux sur la prévalence des bactéries dans les différentes régions ainsi que leurs profils de sensibilité aux antibiotiques. L’objectif était de mettre en place une surveillance des résistances bactériennes à l’échelle nationale mais en procédant d’abord à un état des lieux. Cette enquête a aussi concerné le personnel pratiquant l’ABG, le référentiel utilisé, les milieux, les techniques et méthodes d’ABG, la préparation de l’inoculum, la gestion des disques, le choix des antibiotiques…

En résumé, l’enquête a permis de montrer les problèmes dans la pratique de l’ABG, les bactéries prédominantes, et les phénotypes importants. Et les prochaines étapes étaient l’harmonisation des techniques, la surveillance et la notification des données. Durant les discussions, certains ont abordé le problème de la standardisation des méthodes, les logiciels utilisés, l’application de la démarche qualité dans les laboratoires.

    •         Le processus de la surveillance et les outils : La méthodologie de la notification qui se fera selon une périodicité mensuelle, a été expliquée. L’envoi des fiches se fera à cette adresse email : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. . La fiche a été présentée en format Excel.

A la fin de l’atelier la DL a procédé à une remise de quelques matériels d’appui pour l’ABG (pipettes, pinces, disques, MH, boites de pétri…)

ReunionRNL3